Cheminement d’une thérapeute atypique :

Bonjour, on fait connaissance ?

 

Anne-Christel ROMANO, thérapeute énergéticienne et hypnothérapeute

Je vous accompagne sur votre chemin de vie

Je m’appelle Anne-Christel ROMANO, je suis thérapeute énergéticienne et  hypnothérapeute.

J’aide les personnes à se révéler pleinement et à libérer leur potentiel. Je suis spécialisée dans les difficultés liées au manque d’estime de soi, l’anxiété sociale (de la timidité à la phobie sociale), et les relations de manipulation.

J’interviens sur les dysfonctionnements émotionnels, psychologiques et somatiques, qui la plupart du temps découlent de nos peurs et blocages, souvent liés à nos conditionnements. Je peux utiliser pour cela différents médias thérapeutiques, que ce soit l’entretien classique (thérapie verbale), l’hypnothérapie, la PNL, l’INESS ou encore l’harmonisation énergétique. L’objectif étant d’aider la personne à retrouver un équilibre corps/esprit, se sentir en harmonie et redevenir pleinement actrice de sa vie.

Je travaille auprès d’un public d’adultes et d’adolescents.

Par ailleurs, je propose une harmonisation énergétique, sans accompagnement psy, pour apaiser certaines douleurs et inflammations ou certains états (…). Dans ce cadre là, je reçois également des enfants. Ces séances ne constituent pas un acte médical et ne remplacent en aucun cas une consultation chez un médecin ou un traitement médical.

——————————————————————————————-

Dans les lignes qui suivent, je vais me présenter plus personnellement, vous parler de mon chemin de vie, et de ce qui me motive à vous accompagner aujourd’hui. Car, c’est mon histoire et les épreuves traversées, qui m’ont poussée, comme par vocation, à accompagner les personnes sur leur chemin personnel, les aider à se libérer des freins qui les empêchent d’exprimer leur véritable être, leur véritable personnalité, et choisir la vie à laquelle elles aspirent.
Je formule le vœu que ce récit, résonne pour vous comme un témoignage d’espoir, pour vous montrer que les épreuves sont là pour nous ouvrir une voie, nous révéler qui nous sommes et ce dont nous sommes capables. Elles sont là pour être transcendées, en mettant le doigt sur ce qui demande à être transformé en nous. Et cela passe par un questionnement, un cheminement intérieur, et un travail sur soi. Ce passage, plus ou moins long et confortable, devient une belle aventure lorsque nous avons le courage de persévérer. Nous en sortons à la fois plus humble, plus fort, avec une joie renouvelée, connaissant à la fois notre valeur, qui nous sommes, d’où nous venons, ce vers quoi nous tendons, avec la capacité de mieux appréhender les autres et le monde.

Mon cheminement personnel :

J’ai reçu une éducation plutôt stricte, dans laquelle le manque de dialogue d’alors, m’a donné l’impression de ne pas être reconnue, acceptée et aimée pour celle que j’étais, avec ma propre personnalité et tout ce qui fait ma différence. J’ai alors cru que, pour avoir sa place, il fallait être à la hauteur des attentes formulées, voire espérées, et correspondre parfaitement à l’image que l’on projetait de moi.

J’ai grandi sans me trouver légitime, y compris dans le fait même d’exister.

Autant dire que je ne suis pas partie avec les meilleurs atouts pour construire ma vie !
J’ai vécu des années dans une sensation d’errance, simplement par manque d’estime personnelle, à cause de l’image si dévalorisante que j’avais de moi-même.

Cependant, une partie de moi est toujours restée intacte, vivante. C’est elle qui m’a poussée à me rebeller, m’a aidée à dire stop, faire face, me relever et me prendre en mains. Grâce à cette partie bienveillante de moi, j’ai entamé une psychothérapie et un travail personnel, qui m’a enfin permis de me réconcilier avec mon passé. J’ai appris à m’accepter telle que j’étais, avec mes faiblesses et mes forces, à être en lien avec moi-même, et à écouter cette inspiration profonde qui est aussi ce qui fait ma singularité, mon authenticité, ma différence et ma valeur ajoutée, qui me guide, est, et a toujours été vivante en moi.

Cela a pris du temps et n’a pas toujours été confortable, mais m’a énormément apporté pour ma vie.
C’est grâce à ce cheminement, à ce travail entrepris sur moi que j’ai découvert qui j’étais, ma valeur, mes besoins, que j’ai appris à me respecter, m’aimer, m’assumer, et avec ces nouvelles possibilités et cette nouvelle liberté, devenir moi-même, me révéler. C’est grâce à cela aussi que je suis capable aujourd’hui de mieux comprendre les autres et de pouvoir les accompagner sur leur route.

Mon parcours professionnel :

Mon parcours professionnel, avant de devenir thérapeute, a été long et chaotique. J’ai mis longtemps avant de trouver ma voie. En effet, si l’idée de devenir psychologue était présente en moi depuis l’adolescence, je n’ai pas eu la possibilité de choisir cette voie, parce que les professionnels de l’orientation en parlaient comme d’un métier sans avenir. J’ai donc été orientée contre ma volonté, vers des études de droit. J’ai ensuite fait des études en lettres, puis en comptabilité, une voie sûre et rapide pour qui avait besoin de travailler…

Et c’est ainsi que j’ai commencé à travailler, tant dans le secteur privé que dans le secteur public. De la comptabilité, je me suis rapidement tournée vers le secrétariat, j’ai ensuite intégré une administration territoriale où j’ai été employée à la gestion des ressources humaines, puis, quelques années plus tard, à nouveau dans le privé j’ai travaillé en tant que conseillère et formatrice en insertion professionnelle. J’ai ainsi cheminé, de plus en plus vers l’humain et la relation d’aide, jusqu’à me poser vraiment les bonnes questions, prendre la décision de faire un bilan d’orientation dont le résultat m’orienta vers ….. La psychologie ! Tout en étant accompagnée par un thérapeute, mon travail personnel, et les rencontres que j’ai faites, m’ont ouvert la voie à la relation d’aide de manière plus précise.

Le choix de reprendre des études a été un vrai dilemme. J’avais un certain âge, une situation alors stable, et il ne s’agissait pas d’études courtes. Mais j’ai finalement pris la décision de me former pour pouvoir accompagner les autres dans leurs accomplissement, comme je l’ai été moi-même. Et c’est ainsi que je suis retournée sur les bancs de la faculté. En parallèle, pour compléter des études théoriques, je me suis formée aux techniques d’accompagnement en psychothérapie. J’ai à ce jour :

–    Un niveau licence en psychologie clinique et psychopathologie.
–    Un diplôme d’hypnothérapeute
–    Un titre de praticienne en PNL (Programmation Neuro Linguistique), certifiée INLPTA
–    Une certification en thérapie stratégique et communication éricksonnienne
–    Une formation à l’INESS (Intégration Neuro Emotionnelle par Stimuli Sensoriels)

J’ai aujourd’hui en plus de mon expérience de vie et de mon travail personnel en psychothérapie, des connaissances en psychologie et psychopathologie et des compétences en psychothérapie et en coaching. J’accompagne les personnes sur leur chemin de vie depuis 2007, j’ai ouvert mon propre cabinet en 2011. Je continue à me former personnellement, et à travailler sur moi-même.

L’évolution vers la thérapie énergétique :

Comme vous avez pu le lire en page d’accueil, le côté énergéticienne me vient « d’un don » que j’ai reçu pour couper le feu. A l’origine de ce don, – qui n’est peut-être qu’une des facultés humaines plus ou moins développées -, une sensibilité et perception développées, ressentir la chaleur bien sûr, mais ressentir aussi des états émotionnels, des dysfonctionnements, toutes ces choses pas toujours évidentes à l’œil nu. Aussi, cela faisait quelques années que je me demandais s’il était possible d’utiliser cette faculté de percevoir et de transmettre une énergie positive là où je ressentais des anomalies, pour aider les personnes à aller mieux. J’ai commencé à comprendre que oui, lorsque plusieurs de mes patients m’ont raconté leurs séances de magnétisme ou de reiki qu’ils menaient en parallèle. Les praticiens en arrivaient aux mêmes conclusions que moi, mais chacun d’entre nous, travaillait dans son domaine, avec ses particularités et son vocabulaire propre. Je travaillais plus sur le mental, ils travaillaient plus sur le corps. Et ces deux thérapies menées en parallèle, loin d’être incompatibles, se sont révélées complémentaires et bénéfiques pour la personne.

J’ai alors rencontré plusieurs personnes du métier et longuement discuté avec. Certaines s’étaient formées à différentes méthodes, d’autres avaient simplement un don qu’elles avaient travaillé. Toutes ont confirmé que j’avais ce « don » et surtout cette vocation. Il ne tenait plus qu’à moi de l’accepter ou non. Cela n’a pas été un choix des plus simples, car je me retrouvais à la fois tiraillée par cette envie de plus en plus forte et ma « raison » qui de disait que c’était un projet fou, hors des sentiers battus, du tangible, du rationnel, etc. J’en ai parlé à un psychologue qui me suit, qui m’a répondu en me demandant simplement si je n’avais pas l’impression de me trouver totalement avec cette voie. J’ai pris conseil auprès d’énergéticiens pour savoir comment développer ces « facultés ». Pratiquer est rapidement devenu quelque chose qui m’a révélée. Un des thérapeutes qui me suit depuis plusieurs mois, m’a alors demandé ce que j’attendais pour me lancer officiellement… Ca a été le déclic !

Aujourd’hui je suis heureuse de rajouter cette corde à mon arc qui complète la palettes de mes interventions, me permet d’accueillir la personne dans sa globalité et de l’accompagner dans toutes ses dimensions. J’en retire une très grande joie, que j’espère vous faire partager !

 

Quand ma route est dure et difficile, quand les autres ne comprennent pas ou je vais et pourquoi j’y vais, cela ne veut pas dire que je me trompe ( Anne Lévy – Morelle)

La vie est trop précieuse pour qu’on l’abîme. Renaître c’est possible ! Révèle-toi et deviens qui tu es !

Vis, ose tes rêves et la vie que tu as choisie !

 

Je vous laisse découvrir dans les pages qui suivent :