Mar 29

En finir avec « le mythe de la timidité » :

Qu’est-ce que le mythe de la timidité ?

Ce que j’appelle le mythe de la timidité, c’est ce conditionnement négatif tel un ancrage qui enferme une personne dans la croyance qu’elle est par nature, une personne timide ou phobique sociale, qu’il faut donc s’en accommoder et que ça ne changera pas ou très peu.

Or, ce mythe de la timidité agit sur notre mental et notre vie telle une hypnose négative que l’on nous aurait suggérée ou que l’on se serait auto-suggéré par la force des choses et dont il nécessaire d’apprendre à sortir.

D’où vient le mythe de la timidité, comment s’est-il formé ?

Un personnage sous l'emprise de l'hypnose négative du mythe de la timidité

Le mythe de la timidité : une hypnose négative, fruit d’informations reçues et non triées

Nous recevons tous des tas d’informations de toutes part, au quotidien (médias, famille, relations personnelles, professionnelles, retours d’expériences, etc…), c’est à partir de ces informations, que se forment et se transforment notre vision du monde et de nous-même. Notre regard est par nature influencé par nos expériences, notre éducation, etc… Or, certaines informations, certains événements, expériences ou certaines personnes vont avoir plus d’impact que d’autres, agir tel un ancrage puissant et enfermer des personnes dans des croyances qui peuvent faire obstacle à leur propre développement et à l’expression de leur potentiel, de leurs capacités. Ainsi, toute communication, qu’elle soit verbale ou non verbale, renforcé par un contexte particulier est souvent de nature hypnotique sans que l’intention le soit pour autant et peut influencer la personne destinataire, dans ses pensées, réactions, comportements. Des expériences en ce sens ont été faites sur des élèves : faites croire à un professeur que ses élèves sont tous d’excellents élèves ou au contraire des cas désespérés et ils finiront par le devenir, car le comportement de ce professeur envers ses élèves changera selon la croyance qu’il a de la classe qu’il enseigne et la qualité de son enseignement aussi…

Il en est de même pour ce que j’appelle le mythe de la timidité ou de la phobie sociale quelle que soit l’origine de leurs causes (éducation, normes sociales ou culturelles, histoire personnelle, expériences marquantes, traumatismes, etc..). Que la personne fasse une expérience traumatisante qui changera sa représentation des choses et ses comportements, qu’elle ait reçu une éducation qui ne lui ait pas permis de s’exprimer dans ce qu’elle était, qu’on lui ait appris la peur de l’autre, les il faut ou je dois à outrance, qu’elle reçoive souvent des remarques, des regards, des attitudes à son égard ou toutes sortes d’expériences qui la renvoient sans cesse à cette image négative d’elle-même, elle va finir par s’enfermer dans cette croyance infernale qu’elle est ainsi faite, et surtout qu’elle n’est pas capable de le dépasser, pas à la hauteur, pas légitime, risque même d’en faire son identité qu’elle essaiera de camoufler par tous moyens pour se protéger des autres qui deviennent alors un danger pour elle, et cette croyance, selon sa force des suggestions directes ou indirectes reçues, risque de guider par la suite tous ses choix : personnels, professionnels, amoureux…

Ainsi une croyance se crée, se renforce, se généralise à d’autres expériences et s’automatise. C’est un processus normal, et heureux pour l’homme avec le nombre d’informations qu’il a à traiter à chaque instant, mais gênant lorsque la croyance le limite dans sa vie, dans ses comportements et dans ses choix. Mais, fort heureusement, issues d’expériences et d’apprentissages, nos croyances lorsqu’elles ne nous servent plus, peuvent aussi évoluer et s’inverser.

Se libérer du mythe de la timidité :

Comme nous l’avons vu, le mythe de la timidité est le fruit d’un conditionnement négatif répété, d’expériences et d’apprentissages qui ont renforcé nos peurs et nos croyances, généralisé puis automatisé les comportements associés. Il est donc possible de le déconstruire et de s’en libérer pour choisir de vivre sa vie, ses choix et s’assumer en toute sérénité.

Comment se libérer de ce mythe ? Comment transformer nos croyances limitantes et le sens que nous donnons à nos expériences ? Comment gérer nos émotions et faire évoluer nos comportements ? Comment révéler enfin sa véritable personnalité, devenir celui ou celle que l’on est vraiment, s’épanouir, vivre pleinement sa vie en harmonie avec les autres ? C’est ce que nous verrons au fur et à mesure dans les articles à suivre.